Migraine: l'Espoir d'une vie normale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Migraine: l'Espoir d'une vie normale

Message  malidom le Lun 7 Mar - 15:35

Bonjour à toutes et tous,

Je souffre de migraines depuis tant d'années, qu'aujourd'hui à l'âge de 46 ans je me demande si un jour je pourrais vraiment mener une vie normale, càd une vie SANS migraine...

Quand je lis tant de témoignages de personnes "guérries" de ce mal qui vous pourrit la vie, je voudrais tant y croire, mais la peur d'être à nouveau déçue est toujours présente...

Je suis passée, je le crains par tant de cases, en commençant par le neurologue, qui après tant d'essais de traitements de fond m'a donné la Depakine chrono (anti-epileptiques), que je prends depuis plus de 7 ans, depuis 2 ans le sypralexia (anti-dépresseurs), puis j'ai essayé les médecines parallèles, comme le shia-tsu (plusieurs séances qui m'ont coûtées bien chères mais ne m'ont malheureusement pas aidées), les séances de relaxation chez la kiné (aucun résultat), 2 années de thérapie chez la psy pour essayer de réparer tout le mal que mes 19 années de mariage ont faites (manque de confiance en soi, plus aucune personnalité, convaincue que vous n'êtes rien et j'en passe des meilleures...), depuis deux ans, je fais des séances de botox au CHU Marie-Curie à Charleroi, malheureusement au début ça donne un peu de résultat, un peu d'espoir, puis tout recommence de plus belle quand le corps s'habitue, et ENFIN pour en arriver aujourd'hui à ma TROISIEME cure de sevrage au SUMATRIPTAN!!! J'en ai tellement pris, que mon corps génère lui-même des crises de migraines toutes les 4 heures pour que j'en reprenne!!!! Qui dit cure de sevrage, dit MEDROL (cortisone, Diclofenac,...) et pour finir avec, en plus de la Depakine, du Sipralexa, avec du REDOMEX (encore un antidépresseur!!!!)

Je pensais et j'espérais tant qu'en divorçant et en commençant une nouvelle vie, plus sereine, mes migraines disparaîtraient d'elles-même... mais malheureusement ce n'est pas du tout le cas...

J'en suis au point où j'ai envie de balancer tous les médicaments que je prends mais je me sens tellement dépendante de tous ces derniers que psychologiquement, j'ai l'impression que si je les arrête je vais être encore bien plus mal...

J'ai eu tellement de remarques "déplacées" à mon goût des médecins, au point qu'on m'a même dit un jour "Mais Madame, si le nuage noir qui est au-dessus de votre tête ne veut pas bouger, à vous de vous déplacer"... comme si vous étiez COUPABLE d'encore avoir mal!!!!

Au niveau de l'entourage, ce n'est guèrre mieux, vous vous battez pour vivre le plus "normalement" avec votre mal, pour aller travailler malgré la douleur (je travaille toute la journée devant deux écrans), pour mener une vie sociale un minimum active, mais c'est un combat de tous les jours que les gens qui n'en souffrent pas ne sont pas capables de comprendre, ce qui crée une plus grande frustration encore.

Je voudrais tant mettre mon dernier espoir dans les mains du docteur Seny, mais j'ai peur d'une nouvelle déception...

Si l'une ou l'un de vous se reconnait dans mon périple je vous saurai trop reconnaissante de me donner votre témoignage.

Malika

malidom

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Espoir quand tu nous tiens

Message  vigui le Mer 9 Mar - 1:11

Bonjour Malika,

J'ai lu votre témoignage qui m'a un peu rappelé mon parcours.

Je voudrais vous donné l'espoir dont vous avez besoin. Je sais que c'est difficile de se dire qu'il faut "encore"
recommencer à voir un nouveau médecin! Oui, mais pas n'importe quel médecin. Il a compris comment soigner ses patients.

Je ne pensais jamais retrouver la vie que j'ai aujourd'hui tellement j'étais dans un état presque végétatif. Sur la fin, les migraines
étaient telles que je ne faisais que dormir pour oublier cet enfer !!
J'ai consulté des médecins, des psychologues, des praticiens de médecines douces et même des charlatans.  

Et puis en dernier recours, j'ai tenté ma chance auprès du Dr Seny et j'ai super bien fait !  
Il ne se permet pas de jugement, il conseille et rassure.

Maintenant, vous êtes la seule à décider de passer le cap et de vous laisser une dernière chance, qui, je l'espère vous apporterait
une meilleure vie !!  Very Happy


Vi


Dernière édition par vigui le Ven 11 Mar - 0:40, édité 1 fois

vigui

Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message  malidom le Mer 9 Mar - 13:00

Bonjour,
je vous remercie infiniment pour votre réponse. Je vais franchir le pas, je vais me donner cette dernière chance, ce dernier Espoir. Je vous tiens au courant de, je l'espère ENFIN, cette guérison dont je suis arrivée presque à avoir peur tant les déceptions ont été nombreuses...

malidom

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Migraine: l'Espoir d'une vie normale

Message  vigui le Mer 9 Mar - 18:56

Je suis bien heureuse de l'apprendre. Je suis de tout cœur avec vous.

Je vous souhaite d'être enfin soulagée dans ce combat difficile.

Bon courage


vigui

Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ma première visite chez le Docteur Seny

Message  malidom le Lun 14 Mar - 14:53

Bonjour Vigui,

Vendredi 11/03/16 j'ai eu ma première rencontre avec ce Docteur dont j'entends tant de bien... Première impression : Il a l'air spécial et ne ressemble pas du tout à toute cette bande de "docteurs spécialisés" rencontrée pendant toutes ces années de souffrance et de dépression, de pessimisme et de déceptions...

On discute, le vocabulaire est directement familier, on a l'impression de le connaître depuis des années, on se sent directement à l'aise avec lui...

Puis on entend des choses que jamais aucun des Monsieurs Docteurs Spécialisés n'auraient jamais osés me dire : Vous devez arrêter votre traitement actuel si vous voulez guérir... GUERIR, le mot magique à mes oreilles...

ARRETER??? La Depakine? Le Sipralexia? le Redomex? les Sumatriptans?

Mais comment vais-je pouvoir vivre sans tout ça? Ils font tellement partie de ma vie, que le simple fait d'imaginer que je n'en prenne plus me fait flipper à mort....

Serait-ce possible de vivre SANS ces poisons? Qui je le sais ne me guérissent pas, mais je m'entends quarrément me dire que la DEPAKINE serait ce qui a généré bien plus de migraines que de les guérir????

Plus fort que la peur, L'ESPOIR, celui de Revivre, sans médicaments, SANS MIGRAINES, comme Monsieur et Madame tout le monde, j'ai envie d'y croire, je veux y croire....

Prise de sang, test d'urine sur 24h00, première séance de myothérapie... je sors de mon premier rendez-vous assomée, vidée, relaxée, et tellement pleine de cet espoir que je n'osais même pas imaginer.

Le we fut merveilleux, complètement décontractée, pas la moindre douleur, depuis vendredi plus de médicaments, je n'y crois pas, j'ai vaincu ma peur, trois jours sans médicaments, c'est un miracle pour une dépendante psychologique plus encore que physique de tous ces médicaments, ...

Juste hier soir grosse pression à la tête, alors un petit ibuprofène qui calme cette pression...

Je ne crie pas victoire, c'est encore beaucoup trop tôt, mais c'est la première fois de ma vie, qu'après une visite chez le médecin, je passe TROIS JOURS sans douleur, sans PEUR DE LA DOULEUR, Alors je veux y croire et J'Y CROIS....

Samedi j'y retourne, et j'ai hâte de revoir CE GRAND MONSIEUR qui n'a pas froid aux yeux, qui vous redonne cet ESPOIR qui manque à tant de malades, et qui arrive à vous convaince que la douleur n'est pas une FATALITE et que vous pouvez la vaincre...

Malika

malidom

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Migraine: l'Espoir d'une vie normale

Message  vigui le Mar 15 Mar - 15:45

Bonjour, Malika,

Et bien que du positif tout ça !!! Super !!

Ta santé va aller de mieux en mieux. Juste qu'il faut savoir être "très" patiente.
On peut ressentir un soulagement rapide, mais le corps a besoin de temps pour se "régénérer".
Certains jours seront peut-être plus difficiles, mais c'est vite effacer par le bonheur d'une vie meilleure!

Personnellement, j'ai changé mon alimentation, je cherche à ce quelle soit plus saine.
J'ai remarqué aussi que le sucre me provoque des douleurs, donc dur dur,mais j'essaye de le supprimer au maximum.

Voilà, j'espère ne pas m'avancer trop vite en parlant ainsi, c'est juste mon ressenti.

Vi

vigui

Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

coucou

Message  malidom le Jeu 17 Mar - 14:20

bonjour Vigui,

Je tiens tout d'abord à te remercier chaleureusement pour ton encouragement et ton soutien! Toutes les personnes en souffrance savent aussi bien que moi que des messages d'espoir n'ont pas de prix quand votre quotidien n'est fait que de souffrance et douleur.

Pour ce qui est de ta constatation entre le fait de consommer plus de sucre et l'apparition plus fréquente de crises de migraine, je dois te confesser que je m'en étais également rendue compte.... le gros soucis c'est que je suis une grande gourmande et que je suis très faible face au sucre, surtout le soir, une envie de sucre, de petites douceurs, miam miam ... et le soucis, c'est qu'au plus j'en mange, au plus j'en veux, un état de manque cruel...  Quel conflit... tu as trouvé un truc magique pour résister? Je serais ravie de l'entendre parce que moi je suis trop faible, je diminue ma consommation, mais pas assez malheureusement...

C'est génial de commencer à manger sainement, mais dis-moi te fais-tu aider par une diététicienne ou fais-tu tes propres recherches? Il faut avouer que tous les médicaments que j'ai pris ont tellement développés mon appétit, que je suis assez perdue au niveau alimentation...

Mille mercis pour ton intervention et au plaisir de te lire.

Malika

COMMENTAIRE du dr SENY: vos fringales, vos hypoglycémies seront maîtrisées par la correction de votre état défectueux thyroïdien, et donc votre problème va s'améliorer spontanément! Cela s'appelle en science : la néoglucogenèse hépatique! ( qui est en panne chez l'hypothyroïdien!); faire du sucre (glucose) pour l'organisme dans le foie à partir de graisses, de protéines, et de glycogène/ amidons

EQUATION: pas de glucogenèse = fringale perpétuelle! et .. prise de poids inéluctable!!Le traitement devrait donc relancer cette néoglucogenèse !
J'ajoute que la suppression de la CORTISONE instaurée sans aucune raison scientifique chez une migraineuse devrait ajouter à  la baisse de l'appétit et à normalisation du poids majoré et par la Dépakine et la cortisone, choses super-connues! Vous voyez , il y a de l'espoir
Plus encore la simple diminution du stress lié à votre prochaine guérison, va avoir un effet "calmant" de "sérénité" de nature à favoriser votre contrôle des frustrations de compensation attachées à votre douleur obsédante!
Vous voyez vous avez toutes vos chances de réussir..

malidom

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Migraine: l'Espoir d'une vie normale

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum