Pr BOXHO, DR MACHIELS, qui de nous est "CHARLIE"en médecine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pr BOXHO, DR MACHIELS, qui de nous est "CHARLIE"en médecine?

Message  Admin le Lun 12 Jan - 0:55

La liberté d'expression  fût exprimée avec une émotion digne mais  aussi une conviction profonde dans le monde entier  ce DIMANCHE 11/01/2015 pour que tombe la violence irrationnelle venue des formes de radicalismes et d'intégrismes , religieux , politiques, ...professionnels peut-être aussi, ne pensez-vous pas?

Après m'être imposé une année "quarantenaire" de silence, comme prévu stratégiquement,  après mon dernier passage à  votre conseil,  loin de toute émotivité ou impulsivité donc, je crois utile de reprendre un contact fondamental: l'amour de la médecine ne peut se passer de ses progrès cliniques et thérapeutiques, et je ne suis pas sûr du tout , à vos réactions désabusées, inexistantes que vous y soyez attaché!

Ainsi le e 17/01/2014, vous avez décidé de me museler en m'adressant un avertissement inique: on en peut pas faire état en public de nos interventions "innovantes" de guérison qui sont HAUTEMENT PROFITABLES aux migraineux les fibromyalgiques, les hypothyroïdiens malmenés, car  vous ne vous intéressez jamais à cette obligation du médecin  de progresser et faire progresser ses confrères;  Vous avez choisi par contre de croire aux faux et grossiers  témoignages.. (parfaitement démontrés par maître Janssens L). Le code de déontologie prévoit au contraire que si le travail est "ORIGINAL" il peut faire l'objet de "publicité". J'ajouterais : DOIT FAIRE OBJET DE PUBLICITE. Votre attitude est immorale et  paradoxalement anti-déontologique, scandaleuse et j'en ferai état tous les jours, lorsque les patients régulièrement s'étonnent  du niveau d'information qui est le vôtre et celle des universitaires ( dans les sujets traités devant vous : thyroïde, migraine, fibromyalgie) et qui souffrent à l'évidence de négligence scientifique , mais aussi menacent l'avancée humaniste.

A trois reprises ,j'ai constaté que vos ambitions professionnelles,ne rejoignaient pas celles plus larges que l'on pouvait vous attribuer lorsque vous désiriez porter nos couleurs médicales lors des élections ordinales. Des ambitions personnelles donc ,hélas pas humanistes.
Il est difficile d'imaginer qu'on se porte volontaire, même si c'est nécessaire, à travailler à  l'Ordre,  et qu'on s'épanouisse à régler  des problèmes de certificats, ou encore régler  des problèmes de territoire entre confrères, d'écouter des plaintes d'une population vengeresse dès la première défaillance du médecin, d'écouter des faux témoignages avec délectation..
On pouvait aussi , et  je pouvais espérer que le problème du progrès médical, clinique, thérapeutique entravé volontairement par de hauts responsables académiques pouvaient réveiller des aspects inattendus et intéressants  de la  vie médicale: un problème parfaitement définis en 3 épisodes et totalement déontologique.
A plusieurs reprises , je vous ai présenté la possibilité de vous exposer la première série de guérison de migraineux jamais réalisée en médecine (2050 à ce jour) ; Mes confrères Bruxellois de même peuvent vous exposer comment nous sommes en mesure de traiter les problèmes hypothyroïdiens comme jamais cela n'avait été fait fait précédemment avec un tel succès clinique!
Vous n'avez rien manifesté face à de tels avancées exceptionnelles: votre attitude est non seulement ridicule mais profondément cynique.

Dans le même étonnement, on constate que le pr. REGINSTER J-Y n'a guère été inquiété pour être apparu dans "question à la une" pour Soutenir à mots à peine couverts et sans aucune nuance  le lait, décrié par tant d'autres médecins  et lors d'une autre réunion encore, avec le d.  Rosenberg, pour la firme Danone s'être porté volontaire à défendre un produit alimentaire sans aucune preuve scientifique.
Soutenir les firmes oui , mais les malades:non!  C'est tacitement votre position.
Cynisme de s'associer avec le confrère le plus éthiquement contreversé à Liège dans le monde médical généraliste qui le connaît bien depuis des lunes.

Avec d'autres confrères Bruxellois, vous essayez les mêmes manoeuvres d'intimidations sur les mêmes thèmes (La gestion hormonale des déficiences de la thyroïde par exemple  fait l'objet d'une enquête en ce moment à Bruxelles pour déstabiliser le confrère Clays) , sans justification ni déontologique (vous vous complaisez dans des charabias explicatifs obscurs et inspirés du langage abscons des juristes derrière lesquels ainsi, vous vous protégez de toutes véritables explications ,techniques et scientifiques en relation directe avec notre exercice), et encore moins scientifiques, en tout jamais jamais fondées sur les valeurs humanistes, puisqu'avec votre attitude la médecine enseignée actuellement nuira à  des milliers , voire des centaines de milliers de patients  qui seront traités symptômatiquement (et souvent de façon toxique)  en Belgique, alors que le curatif est possible! Merci dr. Machiels, pour représenter ce faisant les intérêts des endocrinologues, en parfait conflit d'intérêt.
Vous n'avez , président de l'Ordre de Bxl, malgré notre insistance répétée,   à ce jour montré aucune preuve scientifique qui infirme  notre position scientifique et  ce la ne vous gêne pas d' inquiéter le confrère Clays avec une rare obstination à humilier la "première ligne" des soins. Des confrères, honorables, vous semblez oubliez à défaut d'avoir prouvé le contraire: la présomption d'innocence, vous connaissez?
Légèretés .Cynisme toujours!

Vous m'avez ,d'entrée de séance  (Liège cette fois) le 17/01/2014, imposé qu'il n'y ai  aucun détails techniques..sur la méthode thérapeutique que j'utilise. Mais pour le confrère Bruxellois inquiété vous exigez des preuves , des dossiers par centaines; Deux poids , deux mesures, comme cela vous arrange!

Vous avez pratiqué la protection corporatiste au service des médecins menacés par l'innovation  présentée: vous avez protégé les spécialistes visés mais  vous ne perdrez pas de vue qu'ils furent mes (nos)  agresseurs, sans qu'il ne soit prouvé que vous leur ayez transmis mes demandes d'études scientifiques, sans même que vous les interrogiez pour comprendre leurs motivations déstabilisatrices à mon (notre)  endroit .

Ne serait-ce pas une forme de  DOGMATISME MEDICAL  , l'équivalent d'UN DOGMATISME voir d'un FANATISME RELIGIEUX, que de défendre a priori , la prééminence DE VOTRE COMPETENCE ORDINALE  au détriment de la vérité scientifique que vous ne voulez appréhender ,au prétexte que cela n'est pas votre RAYON, ce qui est inexact , puisque finalement VOUS ETES LA POUR SERVIR LA QUALITE DE NOTRE ART medical A LA POPULATION et la protéger de nos erreurs , tantôt de nos  excès ,  de nos manques aussi.

Vous exigez des preuves scientifiques (Pour le dr. Clays Benoit, Waterloo)  que vous ne pouvez ni ne voulez produire vous-mêmes: asymétrie, injustice.
De façon surprenante, vous devenez les chantres, les défenseurs d'une médecine N-EBM: NON évidence base médecine, puisque les prs. MAITER, MASQUELIER, SCHOENEN ( en son temps je vous l'ai fait comprendre) , travaillent sans aucune base scientifique suffisante pour traiter les hypothyroïdies , les fibromyalgiques, les migraineux pour ces 3 disciplines étudiées respectivement. Une exigence minimum , me semble-t-il pour ces 3 spécialistes ,( professeurs de surcroît).. et que la population a  maintenant la possibilité de comprendre, ce qui ne vous inquiète guerre, à ma grande surprise.  
Dois-je vous rappeler votre total et permanent  mutisme sur ces sujets... votre malaise n'en sera à l'avenir que plus grand.


Auriez vous déjà  oublié les apports du siècle des lumières , des encyclopédistes, Diderot , d 'Alembert ? La raison , la connaissance (étayée)  avant tout , c'est  d'abord aussi le souci des médecins .


Vous avez même été récompensé de ce geste auto-protecteur , de ce "muselage d'expression" que vous m'avez imposé, en étant nommé , représentant national des spécialistes auprès de l'Ordre National. Un geste, à défaut d'autres renseignements,  de dictature, de népotisme probable, comme dans le monde politique.

Vous êtes par ailleurs en conflit d'intérêt puisque vous êtes élu  à Liège pour représenter l'ensemble des médecins de la Province et pas seulement les seuls spécialistes, simultanément!
Je comprendrai mieux pourquoi lors de mes "affaires" à l'ORDRE, en aucun des cas (PV=0) vous n'avez interrogé / sondé/ invité  les parties (plaignantes)   en présence y compris les spécialistes qui portaient l'attaque!
Cela est parfaitement incompréhensible hormis un réflexe corporatiste étroit.

Peut-être avez vous étés choisis par vos pairs (élections ordinales,système démocratique?) pour réformer l'Ordre , puisque tous le réclament depuis des décennies, étendre les débats à toutes les personnes concernées;Nous ne sommes pas des criminels d'avoir guéris en nombre des migraineux, des fibromyalgiques, des acouphéniques, etc.. Vous n'avez donc aucune justification pour traiter les sujets d'intérêt général  en
- demandant  le huit-clos pour un problème qui concerne tout le monde et ne demandait  pas la protection de ma personne.
- débattant et ensuite délibérant à mon  sujet et  en mon  (notre) absence. Sans que je puisse connaître les positions de mes confrères éligibles présents!
Nous ne sommes pas en cours d' assise où l'on doit évidemment protéger des membres de jury non élus eux; mais des membres du conseils de l'Ordre , eux sont élus et ne courent aucun danger que je sache ,doivent rendre des comptes à leurs électeurs. C'est l'essence , la base du jeux démocratique. Et c'est  sur ce fondement que   je vous demande des comptes et aux généralistes qui étaient sensés me représenter.
A défaut je ne vois pas d'où viendrait l'obligation de voter pour un confrère qui m'aurait trahi ou trahi la cause de médecin généraliste et de payer  une cotisation annuelle pour être cocu. Liège république bananière?

Votre réserve "ordinale" encore une fois est en contradiction avec l'idée d'une institution élue  d'inspiration démocratique mais qui doit pouvoir rendre des comptes à ses membres électeurs.
Seules les sociétés secrètes,  mafieuses ou maçonniques , dictatoriales, craignent la transparence des débats. La question de la Publicité lors d'une  l'innovation médicale dans le cadre que je vous ai décrit, est  aussi de l'intérêt public, une question de santé publique! Votre censure n'est pas justifiée et d'ailleurs ne fait l'objet d'aucun détail,  d'aucune justification dans votre avertissement.
L'information est brute , brutale.



Depuis 1 an j'attends un signe de votre part, car vous avez eu  2  grandes  occasions de me jauger et vous n'avez pratiqué aucun geste d'ouverture et je vous  en ai donné l'occasion, dans des conditions de courtoisie que je posais sans détours, sans arrière-pensées.
Le plus surprenant fût de recevoir (en septembre+/-) une invitation à suivre des conférences de déontologie (dans le cadre de l'ULG) animé par votre personne dans un équipage, un attelage pour lequel je me pose de grandes questions liées à cette initiative (les personnes  qui se produiront dans ces conférences sont-elles des emblèmes de déontologie et par quels faits particuliers sur le terrain seraient-ils investis de  compétences et de  l'autorité déontologique) et qui me renforça dans mes craintes, car  la jeunesse de votre prise de fonction n'explique pas la naïveté dans votre choix, car vous connaissez bien le milieu Liégois et depuis longtemps.

Des preuves de ce que j'avance? comme vous, des observations, des réflexions, des déductions depuis 35 ans d'exercice dans l'univers liégiois. A débattre pourquoi pas..  mais vos préférences pour les faux témoignages mis en évidence par mes avocats, les investigations manquantes à l'endroit des spécialistes qu'il eu fallu entreprendre  et qui recoupent des informations publiques accumulées (Collusion de certains spécialistes avec des firmes Métagénix, Procter & Gamble, Danone etc, Janssen-Cilag,) .

En ce début d'année, je souhaite  être à la hauteur du courage de" CHARLIE "et reprendre la plume comme je l'ai si souvent fait pour dénoncer les anomalies flagrantes dans notre profession et qui ne semblent pas vous mobiliser..

SOYEZ DONC , messieurs nos représentants  médicaux des "CHARLIES" AUSSI, et choisissez l'humour , l'ouverture , la dérision ,le respect , le dialogue plutôt que la crainte, le mépris du silence, et les connivences secrètes.

VOUS POURRIEZ EN SORTIR GRANDIS ,  et je pense vraiment qu'il n'y a que les grands qui PUISSENT RECONNAÎTRE LEURS ERREURS...alors nous vous attendons et progresserons ensemble dans une vision humaniste. Loin des irrationalités que l'on trouve dans les religions et autres superstitions, les radicalistes, les sectaires qui tuent..depuis des siècles, LE RIDICULE NE TUE PAS, et encore moins L'AVEUX SINCERE. Déontologie  et morale, professionnelles , les deux!

Je suis Charlie pour faire avancer la science médicale, malgré les obstructions nombreuses hélas confraternelles.

A deux reprises  déjà et antérieurement, ce besoin exprimé de clarté est réitéré et je suis déjà passé ( en novembre  2012 et janvier 2014) à mes frais pour vous informer de nos difficultés face à un corps Universitaire réactionnaire: j'étais déjà Charlie au travail.
Depuis je me suis rendu compte que j'étais pas tout seul, d'autres confrères à Bruxelles vivent le même mépris, la même mauvaise foi et nous nous unirons pour mieux sensibiliser, ce qui n'est pas de tout repos.
Mais nous serons là  de plus en plus et de plus en plus nombreux pour que l'Ordre soit honorable, au service de la société et non pas seulement pour garantir  la paix professionnelle qui protège les personnes au pouvoir.
 Je ne suis pas Charlie par contre car  je ne fais pas de caricature ici, ni  blasphème, et encore moins de médisance, pas d'attaque AD HOMINEM (et ce n'est pas la matière qui manque).
Je fais strictement un exposé vérifiable de vos agissements professionnels  mais contestables et de celle de cette institution MALADE qui dérive au détriment de ses membres ; je conteste fermement le cadre de son fonctionnement observé!

Demain ne faudra-t-il pas choisir de  délester  notre institution commune (et dont nous sommes propriétaires solidairement ) de cette  CARICATURE EMBLEMATIQUE DE la TERREUR pour ses membres et si loin de la  promotion d'une liberté diagnostique et  thérapeutique au service d'une société qui progresse par  ailleurs d'une façon si rapide et parfois remarquable et qui a besoin de nous et de notre EFFICACITE pour mieux l'assister efficacement dans son développement!
Soyez donc vous aussi Charlie(s): l 'humour, l'autodérision, l'humilité, mais aussi le courage sont les meilleures façons de s'en sortir et de ne pas se prendre la tête et  enfin permettrons de dénouer les problèmes de "territoire"  qui sont réellement les causes d'affrontements fratricides.

Recevez Messieurs, chers confrères, mes voeux d'une année: que vous fassiez progresser La médecine avec lucidité.
La médecine de première ligne, la mienne,  s'en portera mieux si vous la souteniez avec plus de conviction.

dr.Emmanuel Seny
avatar
Admin
Admin

Messages : 206
Date d'inscription : 30/10/2007
Age : 63
Localisation : Hannut

http://migraine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum