A QUOI PENSENT LES MEMBRES DU CONSEIL DE L'ORDRE Médical?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A QUOI PENSENT LES MEMBRES DU CONSEIL DE L'ORDRE Médical?

Message  Admin le Sam 15 Mar - 16:50

A trois reprises, j'ai eu l'occasion de présenter  avec force les  arguments et  les possibilités techniques QUI OUVRENT UNE VOIE ROYALE DE GUERISON AUX MIGRAINEUX ET AUX FIBROMYALGIQUES (2011-2012-2014) devant un conseil  de 20 médecins de les toutes provenances!

IL EN A RESULTE une attitude difficilement qualifiable et interprétable mais qui confine avec l'indifférence la plus insultante pour les migraineux et fibromyalgiques concernés dont certains ont choisi le l'euthanasie comme solution.

Je ne puis invoquer l'absence de compétence ou de formation des ces médecins et  "notre" juriste, même si je pense qu'ils connaissent  (et surtout ne veulent pas connaître) très peu les pathologies dont  je m'occupe intimement depuis 19 ans! Il n'ont aucune idée  autrement dit du vécu de ces patients et de l'horreur de leur situation. Je ne peux croire non plus à la réserve due à un membre de l'ORDRE, vu l'énormité  de l'INFORMATION apportée et qui peut être considéré comme UNE INNOVATION DETERMINANTE et constitue donc un sujet MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE, rien de moins.

Pour ce qui est de Notre juriste , président de cours d'appel, meuble déjà ancien de notre institution (i y a 30 ans que je le croise là!) , malgré son charme certain à la Robert DE NIRO, ne peut être accusé , lui non plus, d'incompétence. Il a le devoir d'assurer avec des NON-PROFESSIONNELS DE LA CHOSE JURIDIQUE (les médecins) la bonne marche des enquêtes et des instructions et ensuite d'assurer l'impartialité des débats.
Mais force est de reconnaître que cela ne l'a pas gêné de contribuer:
-  non seulement  à laisser procéder à une instruction bâclée mais surtout incomplète, puisqu'uniquement effectuée ici à charge et non à décharge (convoquer et interroger  Madame Pirmez, présidente de Focus-Fibromyalgie et le professeur Masquelier  qui tous deux ont joué l'essentiel de la provocation),
- mais encore d'INSINUER directement devant moi, SANS PREUVE AUCUNE, que j'avais forcé ma patiente à s'exprimer à cette réunion de Focus-Fibromyalgie, que j'avais exercé une "PRESSION". Car ni l'instruction, ni le conseil n'ont eu  même à connaître l'identité de cette patiente, Françoise...  La justice accepterait-elle de ne travailler qu'avec des insinuations et  le  recueil des seuls faux témoignages, relevés avec efficacité par mon AVOCAT. Monsieur le Juge , j'aurais pu faire appel sur ces manquements faciles à démontrer.
Mais vous avez ainsi surtout participé à l'obstruction scientifique , sciemment même si je ne connais pas vos intentions mais seulement ne peux que les supposer.
Votre collusion avec les membres du conseil est  ambiguë, a tout le moins.

Ce n'est pas Mozart qu'on assassine, certes, mais c'est de la plus grande gravité tout de même!

C'est le revers du silence que les sociétés secrètes et les institutions déontologiques cultivent, secret des coaptations, des décisions, des instructions, des trafics de toutes sortes: vous êtes SOLIDAIREMENT ET  HYPOCRITEMENT RESPONSABLES de cet  échec qui coûtera le maximum aux malades concernés. Et  cela , jusqu'à preuve du contraire, pour sauvegarder les intérêts de quelques privilégiés.. et

Parmi les hypothèses alors que je dois évoquer, sans preuves, (mais quand même quelques indices rapportés par  des membres amis et fiables du conseil de l'ORDRE  et aussi d'autres issus des  corps de police et de l'enseignement)) RESIDE dans l'influence pesante retrouvée dans les univers troubles Liègeois que sont L'université , la Justice et enfin la Politique: une force souterraine qui vise le "pouvoir" et le "fric", par les agissements de sociétés secrètes , avec des décisions majeures pour notre province qui se font entre amis pour créer parmi d'autres exemples, des activités rémunératrices avec l'argent public: cars de dépistages de la prostate, des seins, du diabète , et de l'insuffisance rénale où les petits copains radiologues feront de l'argent à la pelle, (pour s'offrir un villa à la côte d'Azur)  au mépris de toutes considérations économiques et  humaines défendues par la médecine générale. Notre très célèbre député provincial  L.. P... d'origine Hutoise, le recordman  Belge des mandats politiques (rémunérés)  pourrait  nous en expliquer  les arcanes et ses liens avec ces forces obscures économiques, politiques et académiques . Sa sympathie pour le monde de la santé et sa collusion  à des fins politiques avec un certain monde médical ne manque pas d'irriter le milieu des généralistes cocufiés par ses manoeuvres pseudo-sociales d'information à visée électorale depuis des années. Une fois de plus sans consulter  les médecins généralistes, premiers concernés par l'organisation des soins en première ligne.  Ahurissant! Mais tout en province de Liège est Ahurissant..Y compris le silence de notre chère institution en ces matières délicates et sensibles.

Donc je suis obligé , face à l'incompréhensible comportement d'une assemblée toute entière,  d'évoquer la manipulation  téléguidée par des intérêts proches UNIVERSITAIRES, qu'effectivement j'ai fortement malmené lors de mes discours lorsque j'ai affirmé SANS DETOURS leurs incompétences scientifiques et humaines....La gabegie médicale dans un sujet important de la santé.

Trafics donc d'influence probable; et  mais je sais qu'il EXISTA , dans un passé récent, au minimum un président de l'Ordre  , membre de la  loge maçonnique, ce qui ne  me rassure pas sur la conduite des instructions (passées, présentes et futures)  dont j'ai dénoncé plus haut les manquements nombreux et remarquables.

J'ai posé (cfr discours plus haut) au conseil le défi suivant: CHOISIR..
- entre soutenir une approche médicale originale, rentable, efficace du traitement de maladies pour lesquels il n'y a , à ce jour aucune alternative crédible.Donc mettre le malade au centre de sa décision.
-  ou de protéger  en priorité les équilibres instaurés et maintenus par des réactionnaires et les caciques qui perdent pieds dans ces pathologies. Aborder le problème nouveau du traitement novateur en protégeant les relations commerciales entre les fournisseurs de services de santé, c'est à dire en l'ignorant en l'espèce ici.
Dit autrement: oser soutenir la recherche médicale en médecine générale efficace aussi dans le domaine médical, avec sa capacité d'innovation, et cela en remettant courageusement en doute l'infaillibilité des neurologues / endocrinologues dans une matière médicale où ils ne brillent pas et où les patients sont franchement très en colère.

LE DEBAT DEONTOLOGIQUE (ce qu'un médecin a le devoir de faire !) s'est mué en PROTECTIONNISME COMMERCIAL CORPORATISTE, le flop total.

La réponse vous est donc définitivement connue. Le choix sans nuance s'est révélé: C'EST UNE AFFAIRE DE PUBLICITE HONTEUSE ET DE RABATTAGE DE MALADES.

Alors que faire? non pour sauver mon honneur, mais pour faire avancer la cause scientifique dans les hautes sphères de décision , qui semblent toutes se fermer comme conduites par un seul mot d'ordre , pour mieux protéger les activité lucratives des centres de la douleur ou de la migraine de ce pays: INDIFFERENCE TACTIQUE.

Je mise naïvement sur un sursaut de conscience de l'un ou l'autre des membres pris de remords... et plus naïvement encore la réforme de l'institution JAMAIS SUR LE CHANTIER, alors qu'on nous l'annonce depuis des décennies.
En attendant mieux qui sait.

Admin
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 30/10/2007
Age : 62
Localisation : Hannut

http://migraine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum