La fin d'un calvaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fin d'un calvaire

Message  CHADE le Ven 20 Juil - 22:34

Renaissance inespérée …
A presque 55 ans, je renais …Voilà pourquoi …
J’ai commencé ma première migraine vers 21 ans. A cette époque, elles étaient peu fréquentes mais se sont multipliées dès ma première maternité (mal de tête chaque jour les 3 premiers mois de la grossesse).
Par migraine, j’entends nausées, vomissements, photophobie, hypotension artérielle et ce pendant 24 à 48 H.
Beaucoup d’évènements heureux ont été avortés par ces migraines ou ces maux de tête, malheureusement résistants aux antidouleurs classiques (Dafalgan , Perdolan , anti-inflammatoires etc.… )
Beaucoup d’activités familiales ou en couple ont été ponctuées par des migraines qui m’ont contraintes à garder le lit ou à défaut, la banquette arrière de la voiture !
Le médecin de famille prescrit alors de l’Indéral 40 mg et du Zomig .Mais les migraines et les maux de tête persistants ne s’arrangent qu’à cours terme …
L’âge de la ménopause est là. J’y aspirais pensant que les migraines allaient disparaître. Ce fut pire encore … Le verre de vin ou d’alcool m’est néfaste, mes maux de tête quotidiens et ma nervosité ont raison de mon équilibre et me sapent le moral.
Prévenir le mal devient une obsession et me pousse à prendre déraisonnablement des antidouleurs dont l’aspirine (c’est encore ce qui fonctionne le mieux).
En 2008, au cours d’un trophy, je chute violemment au cours d’une épreuve sportive (perte de connaissance, commotion, doigt cassé …).
Les maux de tête s’amplifient et empoisonnent ma vie et celle de mon entourage dont le soutien est sans faille !
Je réalise avec stupeur qu’avec ma prise exagérée d’anticoagulants avant ce trophy, j’aurais pu risquer l’hémorragie cérébrale !
Je prends alors conscience que je ne peux plus continuer comme cela ! Le médecin TT me prescrit du Topamax (antiépileptique). Je fais des choix dans ma vie professionnelle (infirmière à TP, de jour comme de nuit, en soins intensifs) : choix d’un 4/5è tps et plus de nuits.
En décembre 2008, Week-end détente en chambre d’hôte avec mon mari. Nous arrivons le vendredi. Le samedi 4h du matin, migraine avec nausées, vomissements,… Nous sommes contraints de rentrer. Mon mari prend alors le problème à bras le corps et découvre le site « migrainefree » . Le premier RDV chez le Docteur Seny est pris le 17/12/2008 (je n’oublierai jamais cette date).
A partir de ce moment là, ma vie a pris un nouveau tournant. Je me suis sentie réellement prise en charge, car j’avais en face de moi un médecin qui n’était pas un simple prescripteur mais un scientifique « de terrain », qui cherche sans relâche la solution au problème de MA migraine. (J’ai une collègue qui s’est rendue au centre de la douleur et l’expérience s’est révélée négative et décevante).
Les séances de myothérapie couplées avec le traitement de l’hypothyroïdie (j’avais un léger goitre que je n’ai plus) m’ont franchement rendu une qualité de vie supérieure. Egalement je bénis le docteur Seny de m’avoir sevrée du Topamax . En effet, l’occasion m’a été donnée de soigner une personne qui utilisait ce médicament et j’ai eu peur des effets secondaires (que j’ai expérimentés) qui étaient bien installés après quelques années : troubles de la concentration, de l’humeur, du comportement et amaigrissement important !
En 2009 : entorse assez méchante que pour justifier un plâtre.
Au secours, docteur Seny …
Séances de myothérapie nuque et cheville. Lors de chaque séance, je ressens une amélioration manifeste durant les 8 à 10 jours qui suivent.
Ma dernière migraine date de juin 2011 (annulation donc pour moi du dernier concert d’Eddy Mitchell) !!!
Globalement, je vais mieux mais il m’arrive encore de prendre sur 1 mois : 2 aspirines, 16 Perdolans et 4 Zomigs !
A force de m’étudier, je repère que la tension nerveuse et/ou la fatigue génère le mal de tête.
Le docteur Seny me propose alors de prendre 1 comprimé d’Alprazolam 0,25 mg, 1x/j.
Encore une fois, c’est un excellent conseil car les maux de tête et ma nervosité diminuent partiellement … Toutefois, il subsiste encore certains inconvénients de la ménopause comme les « bouffées de chaleur » et les insomnies …
De ce fait, le docteur Seny me suggère un traitement hormonal (que je m’étais refusé jusque là pour les inconvénients liés au cancer du sein qu’il représente).
Le traitement proposé, caractérisé par son action transdermique comporte donc moins de risque et la confiance absolue dévolue au bon docteur achève de me convaincre !
ET… cela change radicalement tout pour moi et mes proches ! Miracle !
Du jour au lendemain, je ne souffre plus de bouffées de chaleur, de maux de tête, de nervosité et il m’est désormais possible d’apprécier un verre de vin de temps en temps…
Je ne prends plus d’Alprazolam et de plus j’ai retrouvé le sommeil ! Qu’il est bon de se lever sans déplorer un mal de tête ! Bref, tout le monde me trouve en super forme et pour cause, je suis libérée d’un mal invalidant. Je me sens revivre, je suis positive sans devoir me forcer, j’ai bon de vivre tout simplement …c’est le bonheur !
Docteur Seny, je vous dois tout, merci mille fois !
Lorsque je m’émerveille dans mon jardin, d’un chant d’oiseau, d’une nature si belle, j’ai au fond de moi une pensée pour vous et pour mon mari car votre assiduité, votre ténacité à tous deux est à la base de cette faculté à être heureuse et à pouvoir en profiter pleinement !


CHADE

Messages : 2
Date d'inscription : 21/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

UNE découverte à creuser

Message  Admin le Sam 21 Juil - 0:15

Votre ténacité , chère Chantal et celle de votre époux délicieux, ont été mon atout principal dans votre restauration dont ma réjouissance ne connaîtra pas de fin. Votre couple explose de bonheur, rien n'est plus beau à mes yeux!Il me revient souvent de dire en plaisantant que je travaille pour les partenaires des migraineux (ou migraineuses), et votre époux , j'en suis convaincu, verra sa joie redoublée devant tant de grâce , que la douleur ne viendra plus ternir!
Grâce à votre confiance et à votre totale adhésion s'ouvre par votre problématique et sa solution inattendue , des nouveaux champs d'explorations intellectuelles, aventure nouvelle et grisante pour moi et aussitôt le coup de téléphone récent avec vous m'a permis de rebondir chez une amie et patiente présentant une situation assez similaire à la vôtre ,historiquement et cliniquement.
Pour elle merci et grâce à votre témoignage j'ai beaucoup de courage à explorer la cas particulier de femmes migraineuses , arrivées à la ménopause (parfois avec 3 ans de délais! ) mais connaissants encore des bouffées de chaleur, ce qui est sans doute un signe de carence mal vécu (toutes les femmes ménopausées n'ont pas de bouffées de chaleur après 2 ans de ménopause! ) et donc une incitation à suppléer.
Encore grand merci , pour la communauté des migraineuses, qui croyez le bien profitera de votre altruisme médiatique.
dr. E SENY

Admin
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 30/10/2007
Age : 62
Localisation : Hannut

http://migraine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum